Chevaliers de la table ronde

Chevaliers de la table ronde (www.SongsGuitar.com)Chevaliers de la table ronde (www.SongsGuitar.com)Chevaliers de la table ronde (www.SongsGuitar.com)Chevaliers de la table ronde (www.SongsGuitar.com)

 

Cheva- G liers de la table ronde,

Goûtons D7 voir si le vin est G bon ;

Cheva- G liers de la table ronde,

Goûtons D7 voir si le vin est G bon. G7

Goûtons C voir, oui, oui, oui,

Goûtons G voir, non, non, non,

Goûtons D7 voir si le vin est G bon. G7

G7 Goûtons C voir, oui, oui, oui,

Goûtons G voir, non, non, non,

Goûtons D7 voir si le vin est G bon.

 

Chevaliers de la table ronde,
Goûtons voir si le vin est bon ;
Goûtons voir, oui, oui, oui,
Goûtons voir, non, non, non,
Goûtons voir si le vin est bon.

S’il est bon, s’il est agréable,
J’en boirai jusqu’à mon plaisir ;
J’en boirai, oui, oui, oui,
J’en boirai, non, non, non,
J’en boirai, jusqu’à mon plaisir.

J’en boirai cinq à six bouteilles,
Une femme sur mes genoux ;
Une femme, oui, oui, oui,
Une femme, non, non, non,
Une femme sur mes genoux.

Et si le tonneau se débonde,
J’en boirai jusqu’à mon plaisir ;
J’en boirai, oui, oui, oui,
J’en boirai, non, non, non,
J’en boirai jusqu’à mon plaisir.

Et s’il en reste quelques gouttes,
Ce sera pour nous rafraîchir ;
Ce sera, oui, oui, oui…

Mais voici qu’on frappe à la porte
Je crois bien que c’est le mari ;
Je crois bien, oui, oui, oui…

Si c’est lui, que le diable l’emporte
Car il vient troubler mon plaisir ;
Car il vient, oui, oui, oui…

Si je meurs, je veux qu’on m’enterre
Dans une cave où y a du bon vin ;
Dans une cave, oui, oui, oui…

Les deux pieds contre la muraille
Et la tête sous le robinet ;
Et la tête, oui, oui, oui…

Et mes os, de cette manière
Resteront, imbibés de vin ;
Resteront, oui, oui, oui…

Et les quatre plus grands ivrognes
Porteront les quatr’ coins du drap ;
Porteront, oui, oui, oui…

Sur ma tombe, je veux qu’on inscrive
« Ici gît le roi des buveurs » ;
Ici gît, oui, oui, oui…

La morale de cette histoire
Est qu’il faut boire avant de mourir ;
Est qu’il faut, oui, oui, oui…